Le mois de Parad’IE

Ils ont fait la une des médias, des blogs et de nos flux le mois dernier et méritaient une attention particulière !

· Internet et la politique :

o Google détourné en Algérie : Pendant plus de 3h, le site de Google Algérie était redirigé sur le site du président sortant et candidat à une ré-élection Abdelaziz Bouteflika. Voilà de quoi faire polémique!


· Protection/Fuite de données :

o L’Allemagne, le parti libéral et les données accessibles des adhérents : La rédaction de ZATAZ a découvert sur le site Internet d’Alternative Libérale des bases de données sur les adhérents (identités, email, téléphone, adresses personnelles) ainsi qu’un fichier commenté sur les journalistes rencontrés (60 journalistes concernés). Le tout accessible sans mot de passe ! Merci Zataz.

o Le chef de la brigade anti-terroriste qui rencontre le premier ministre en emmenant sous le bras des dossiers. Cela n’a rien d’exceptionnel! Mais les dossiers de Bob Quick  pris en photo par des journalistes présents ont révélé des informations… confidentielles. Résultats ? Une démission !

o Les réseaux sociaux et la reconstitution des profils : Le site l’Atelier BNP Paribas a mis en avant un programme permettant de reconstituer les identités des internautes grâce à l’ensemble des informations qui laissent sur les réseaux sociaux.

o Les plans de la nouvelle prison ont été volés : ces plans étaient situés dans des ordinateurs portables, restés dans les locaux d’Eiffage, responsable de la construction. C’est donc vrai, il n’y a pas d’informations inintéressantes!!


· L’espionnage est très en vogue : soyez vigilant !

o Les salariés allemands espionnés : En un an, ce sont quatre sociétés allemandes qui ont été accusées de surveillance de leurs employés. Sur le ban des accusés : Deutsche Telekom, Deutsche Bahn, Airbus et Lidl .

o Canal + : Suite à la publication d’un livre, le responsable de la sécurité de Canal+ a fait l’objet, en juillet dernier, d’une enquête pour « complicité d’atteinte à la vie privée », sur la personne de Bruno Gaccio. L’objectif révélé était de déstabiliser l’ancien auteur des guignols.

o EDF : Yannick JADOT, ancien dirigeant de GREENPEACE a vu son ordinateur piraté. La société EDF aurait missionné la société KARGUS pour s’introduire dans le PC et en prélever les données.

o Les britanniques souhaitent surveiller les réseaux sociaux.


· Les revendications sociales se sont radicalisées avec les nombreuses séquestrations de cadres et de dirigeants d’entreprises : (Scapa, caterpillar, 3M,…)


· La protection industrielle :

o L’annulation de la marque Emailing

o Un travail de lutte contre la contrefaçon en augmentation constante : La contrefaçon a littéralement explosé ces dernières années. Calais et Dunkerque sont de véritables plaques tournantes.

o Microsoft condamné à payé 388 milliards de dollars à Uniloc pour violation de brevets.

o Les bases de données brevets accessibles gratuitement sur le site de l’INPI : Marques, statut légal des demandes de brevets, dessins industriels, modèles …les entreprises disposeront de ces précieux éléments de veille sans bourse délier.

L’évènement du mois :

· Le FIC (Forum sur la cybercriminalité) : Tous les médias ont relayé les échos de la manifestation. La présence de MAM et d’experts, l’internationalisation, le nombre de participants, notamment chefs d’entreprise, des exposants et des démonstrations ont fait le succès de cette manifestations. Dans ces conférences, certaines des entreprises, même des grandes, n’ont pas hésité à avouer leurs faiblesses dans la lutte contre ce phénomène. MagSecurs a réalisé un bon résumé de cet évènement.

Les chiffres du mois :

· Selon McAfee, le coût du spam est d’en moyenne 182 500 dollars par an dans les sociétés de plus de 1000 salariés, 1% de spam ayant une « valeur » de 41 000 dollars, une efficacité de filtrage anti-spam de 95% ayant donc un coût annuel proche de la moyenne.


· Selon Mc Affee toujours, le vol de données informatiques aux entreprises a causé près de 760 milliards d’euros de préjudices au niveau international.


· La rentabilité de la cybercriminalité (par rapport aux trafics de drogue notamment !) : des positions relatives aux Etats Unis!

Le dossier du mois (les échos):

· Les moyens de lutter contre la cyber-contrefaçon


o La responsabilisation des vendeurs : « Internet est le seul système où le distributeur n’est pas responsable de ce qu’il met sur le marché ».

o Accroitre les distinctions entre les profils des particuliers et des professionnels, des occasionnel et des commerciaux.

o Avoir un système de veille permettant de valider l’authenticité du produit et l’intégrité du vendeur.

o Mettre en œuvre un système de répression adapté.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :