La Bibliothèque de Parad’IE

« Comment se protéger de l’espionnage et de la malveillance ? » de François AUER

Préfacé par l’Amiral Lacoste, l’ouvrage aborde successivement l’importance de l’information dans la guerre économique mondiale, pour les entreprises et pour les États, acteurs voulant s’accaparer ces méthodes.

Ce que l’on a particulièrement aimé :

  • Un bon rappel des réflexes à acquérir.
  • Les résumés en fin de chapitres.
  • Les schémas (même si ces derniers auraient mérité un agrandissement)
  • Les juristes de Parad’IE ont apprécié les articles de code cité à la fin permettant de mieux nous éclairer sur les risques juridiques.
  • Les nombreux exemples, qui vont au-delà des exemples bien connus de la Guerre Froide.
  • Des chiffres parfois assez impressionnants et des cas concrets, qui prêtent parfois à sourire (notamment le cas des hommes d’affaires bretons en Chine).
  • Des informations assez incroyables (Notamment la citation du Courrier Cadres de Décembre 2008 : « c’est la crise, il va falloir être de plus en plus compétitif…. voire piquer les secrets de vos concurrents »)
  • La simplicité de l’ouvrage qui le rend accessible à tous.
  • Il est exhaustif et synthétique ce qui permet de le lire rapidement sans se perdre dans les explications théoriques.

Ce que l’on n’a pas trop aimé :

  • L’esprit un peu trop catalogue du livre. Il reprend successivement les risques et les solutions sans forcément aller plus loin. L’avantage c’est qu’on le lit très vite, l’inconvénient est que l’on reste sur sa fin !!
  • La vision ambiguë de l’Intelligence Économique. Présentée au tout début du livre comme une méthode légale d’acquisition, de gestion et de partage d’informations, elle est par la suite assimilée à la malveillance et à l’espionnage. Dommage !
  • Le chapitre consacré aux dangers qui pèsent sur le patrimoine informationnel des sociétés, mélange des méthodes d’acquisition répréhensibles du fait de leur caractère illégal (condamné pénalement) de celles qui ne sont pas. Peut être aurait il été intéressant de mieux distinguer ces deux techniques car la protection qui va en découler n’est pas la même, notamment juridiquement.
  • Le prix (39 euros cela peut décourager pas mal d’acquéreurs)

Nous vous recommandons, ce mois-ci, la lecture de ce livre qui présente de façon très pragmatiques les risques liés à la protection de l’information et sur les solutions que l’on peut leurs appliquer. Peut être l’avez-vous déjà lu ?

Si vous voulez en savoir plus : http://www.comment-se-proteger.com

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :