Parad’UE : EUROPOL et la sécurité des entreprises

EuropolSi l’intelligence économique et la protection des entreprises est une affaire relevant de l’Etat et de la souveraineté nationale, il ne faut pas oublier que l’Union Européenne joue un rôle important dans la sécurité des entreprises nationales et européennes. C’est pourquoi Parad’IE se propose de faire chaque semaine, le tour d’une instance spécialisée de l’UE intervenant dans la sécurité des entreprises.

Ce rôle se manifeste à travers des institutions telles que la Commission Européenne, la Cour de justice des Communautés européennes (CJCE), et certaines agences de l’UE, notamment les agences de coopération policière et judiciaire en matière pénale dont fait désormais partie l’Office Européen de Police, EUROPOL depuis le 6 avril 2009.

Si l’objectif premier d’Europol est de renforcer la coopération entre les États membres en matière de prévention et lutte contre la criminalité, il n’en reste pas moins que les principaux actes criminels visés par Europol touchent les entreprises. Il s’agit plus particulièrement des trafics illicites, de malversations financières, et de la cybercriminalité.

Criminalité organisée : évaluation de la menace, coopération internationale et bilatérale, Europol apporte son concours aux enquêteurs nationaux.

Malversation financières : blanchiment d’argent, faux monnayage, falsification, l’Office aide au démantèlement des réseaux criminel

Cybercriminalité : Europol a été désigné pour la centralisation des informations dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité. La question de la nomination d’un Monsieur Cybercriminalité à l’échelle de l’UE est plus que d’actualité sachant que les États-Unis s’apprêtent à nommer le leur.

Cependant, il convient de noter que l’avancée et les initiatives en la matière restent faibles même si la volonté de lutter contre ces attaques et protéger notre patrimoine économique et scientifique européen commence à s’affirmer. En effet, les instances telles qu’Europol sont généralistes et ne s’occupent pas seulement des menaces criminelles visant les entreprises. Peut-être faudrait-il créer une sous-direction en charge de cette problématique ? Peut-être faudrait-il prendre des mesures plus effectives et efficaces, et ne pas seulement créer un « Monsieur Cybercriminalité » comme nous avons un « Monsieur Terrorisme », sans avoir les moyens nécessaires derrière ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :