Le mois de Parad’IE

Ils ont fait la une des médias, des blogs et de nos flux le mois dernier et méritaient une attention particulière !

La cybercriminalité au centre de l’actualité.

  • Stakkato, surnom du jeune Hacker suédois, Philip Gabriel Pettersson, arrêté par les américains alors qu’il s’était introduit dans le système de la NASA. Ce dernier n’est pas à son coup d’essai puisqu’il avait pénétré le système de CISCO en 2004. Il risque une peine de prison et d’amende de 250 000 dollars pour « intrusion et détournements de secrets commerciaux ». (Le Monde)
  • Les arnaques sur le net ne cessent de s’accroitre. La dernière technique mise à jour par SudOuest consiste pour les employés d’une entreprise (un parking notamment) à noter l’ensemble des numéros utiles sur une carte bancaire pour réaliser des achats par correspondance. La société Cdiscount a par exemple été victime de fraudes pour un montant évalué aux environs de 250 000 euros.Ces arnaques ne cessent d’augmenter. C’est notamment un effet supplémentaire de la crise.
  • Twitter cible d’un pirate. L’information diffusée sur ZAtaz.com par le Hacker lui-même a été confirmée par la société de microblogging.
  • MacAffee vient de créer un centre d’aide contre la cybercriminalité (c’est gratuit, mais c’est en anglais)
  • Par ailleurs, les pouvoirs publics sont actifs et cherchent à sensibiliser l’ensemble des citoyens. Un numéro de téléphone a été mis à disposition des victimes (08 11 02 02 17) et vous pouvez signaler les sites envoyant des Pourriels à cette adresse : www.internet-signalement.gouv.fr
  • Le Fansubing (ou Scantrad) est l’activité de traduction de support médiatique non encore paru dans un pays. Ex : séries télévision américaine a succès traduite en avant première sur le net. Les droits d’auteurs ne sont pas forcément protégés et la Warner y voit un inconvénient majeur ! Les sites développant cette activité viennent d’être mis en demeure par le département juridique de la société de production américaine. la contrefaçon d’œuvre littéraire et artistique reste punie d’un maximum de 3 ans d’emprisonnement et 300 000 € d’amende (art L 335-2 du CPI). Affaire à suivre !
  • F-Secure recommande de ne pas utiliser Adobe Reader. La société vient pourtant de publier les correctifs mais F-Secure considère que le téléchargement de codes malveillants lors de l’utilisation des logiciels et que cela constitue un réel danger.
  • Face à la crise, les produits et services de la cybercriminalité connaissent une baisse des prix.

Dans le reste de l’actualité :

  • Les revendications salariales ont des conséquences sur la sécurité des entreprises. GDF SUEZ en a fait les frais durant le weekend du 1er Mai.
  • La piraterie plus que jamais sur les devants de la rampe. En effet, le drame qui a conduit a la mort d’un français, pris en otage dans le golfe d’Aden, renforce la visibilité sur une problématique de plus en plus forte dans cette région du monde. Les militaires français sont très actifs pour éviter que les bateaux de l’hexagone, commerciaux ou non, ne soient pas touchés.  La force ATALANTE, regroupant plusieurs pays de l’Union Européenne, a été déployée dans cette zone afin de sécuriser les transits.
  • Un sms demandant « la méthode pour faire dérailler un train » a conduit un jeune homme en garde à vue. Le jeune abbevillois qui l’a reçu sans serait surement passé. N’ayant averti aucune autorité de la réception de ce message sur son téléphone de prêt, il a été mis en garde à vue après la découverte du SMS par le particulier qui l’a récupéré par la suite.

Les morales de cette histoire :

–        Avertissez les autorités si un sms (ou email) vous parait… troublant.

–        Et sachez que votre opérateur n’a aucune obligation de vérifier votre téléphone alors soyez vigilant surtout si le votre détient des informations professionnelles et/ou confidentielles et supprimer vos messages.

Lire la suite (ici)

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :