L’association française des correspondants à la protection des données personnelles

Le site Mag Securs revient sur la réunion de l’AFCDP  qui s’est tenue au Sénat à la fin du mois de Mars et qui a posé la problématique de la notification des atteintes aux données personnelles.

« Paul-Olivier Gibert, directeur de la sécurité et déontologue de l’AG2R, Président de l’AFCDP, a tenu à préciser le degré de développement de l’AFCDP en préambule. Créée en 2004, dans la lignée de la loi qui a revu les pouvoirs de la CNIL, l’AFCDP compte maintenant 300 adhérents, personnes morales et physiques, dont 150 CIL.. (Correspondants Informatiques et Libertés). L’AFCDP a mené un sondage auprès des particpants à la journée d’où il ressort que 62% des personnes interrogées sont favorables à l’obligation de notification de violations de traitement des données personnelles. » la suite.

Qu’en pensez-vous?

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :