Un bon polar?

14 avril 2010

Parad’IE a pour habitude de parler uniquement des livres qu’il a lu mais le résumé fait par le blog Sang pour sang polar nous a incité à vous parler rapidement de Cristal Défense de Catherine Fradier afin que vous puissiez en profiter en sirotant un verre sur une terrasse au soleil si possible…

« Les entreprises sont entrées en guerre, une guerre de l’ombre sans merci pour préserver ou conquérir des parts de marché.

Campagnes de désinformation, sabotage, barbouzes, espions, chantage. De bien étranges méthodes autrefois l’apanage des services de renseignement, aujourd’hui pratiques courantes dans le monde chaotique de la guerre économique.

Il existe toutefois une parade à cette guerre, l’Agence de sécurité économique, trois hommes et deux femmes spécialistes de l’intelligence économique, du renseignement, du contre-espionnage et de l’info. Recrutés pour leur expérience de terrain et leur savoir-faire, ils savent qu’ils sont le dernier recours pour la protection des entreprises nationales.

Pour réussir leur mission, ils doivent mettre en place des stratégies à la hauteur des war rooms d’Outre-Atlantique, voire à user des méthodes employées par ceux qu’il traquent. Ils sont commandités par le gouvernement, l’agence est habilitée Cristal Défense.

Jusqu’au jour où l’alimentation mondiale se trouve au cœur de leur mission, et l’agence prise dans des complots qui impliquent sa propre hiérarchie et dont les enjeux les dépassent…. »

Sang pour sang polar.

Donnez-nous votre avis?


La bibliothèque de Parad’IE

10 septembre 2009

« Accordez-moi quelques minutes de patience. Que je vous expose le contexte. Nous avons deux entreprises gigantesques en concurrence acharnée. Ce sont deux rivaux impitoyables, qui valent l’un et l’autre des milliards, et se vouent un mépris absolu. Dans ce secteur, on a déjà vu des procédures juridiques, des procédures haineuses, de grands déballages publics, sans vainqueur et sans perdant bien tranchés. Donc, durant toutes ces années, ces deux là ont tâché d’éviter le tribunal. Jusqu’à ce jour. Mais maintenant, ils sont sur le point de s’affronter, dans un procès sans précédent. Il va s’ouvrir d’ici quelques semaines, devant une cour fédérale, à New York. L’enjeu se situe aux alentours de 800 000 milliards de dollars, et le perdant risque de ne pas y survivre. Un litige d’une brutalité effrayante. Une manne pour les avocats. Chacun des deux groupes a fait appel à un cabinet de Wall Street, et devinez quoi ? Les deux cabinets se haïssent, eux aussi. » (chapitre 5, L’infiltré)

Vous voulez connaitre la suite, le roman de John Grisham se trouve chez tout les libraires.

Un thriller judiciaire très bon où la sécurité de l’information est au cœur de l’intrigue. Bonne lecture.


La Bibliothèque de Parad’IE

27 avril 2009

« Comment se protéger de l’espionnage et de la malveillance ? » de François AUER

Préfacé par l’Amiral Lacoste, l’ouvrage aborde successivement l’importance de l’information dans la guerre économique mondiale, pour les entreprises et pour les États, acteurs voulant s’accaparer ces méthodes.

Ce que l’on a particulièrement aimé :

  • Un bon rappel des réflexes à acquérir.
  • Les résumés en fin de chapitres.
  • Les schémas (même si ces derniers auraient mérité un agrandissement)
  • Les juristes de Parad’IE ont apprécié les articles de code cité à la fin permettant de mieux nous éclairer sur les risques juridiques.
  • Les nombreux exemples, qui vont au-delà des exemples bien connus de la Guerre Froide.
  • Des chiffres parfois assez impressionnants et des cas concrets, qui prêtent parfois à sourire (notamment le cas des hommes d’affaires bretons en Chine).
  • Des informations assez incroyables (Notamment la citation du Courrier Cadres de Décembre 2008 : « c’est la crise, il va falloir être de plus en plus compétitif…. voire piquer les secrets de vos concurrents »)
  • La simplicité de l’ouvrage qui le rend accessible à tous.
  • Il est exhaustif et synthétique ce qui permet de le lire rapidement sans se perdre dans les explications théoriques.

Ce que l’on n’a pas trop aimé :

  • L’esprit un peu trop catalogue du livre. Il reprend successivement les risques et les solutions sans forcément aller plus loin. L’avantage c’est qu’on le lit très vite, l’inconvénient est que l’on reste sur sa fin !!
  • La vision ambiguë de l’Intelligence Économique. Présentée au tout début du livre comme une méthode légale d’acquisition, de gestion et de partage d’informations, elle est par la suite assimilée à la malveillance et à l’espionnage. Dommage !
  • Le chapitre consacré aux dangers qui pèsent sur le patrimoine informationnel des sociétés, mélange des méthodes d’acquisition répréhensibles du fait de leur caractère illégal (condamné pénalement) de celles qui ne sont pas. Peut être aurait il été intéressant de mieux distinguer ces deux techniques car la protection qui va en découler n’est pas la même, notamment juridiquement.
  • Le prix (39 euros cela peut décourager pas mal d’acquéreurs)

Nous vous recommandons, ce mois-ci, la lecture de ce livre qui présente de façon très pragmatiques les risques liés à la protection de l’information et sur les solutions que l’on peut leurs appliquer. Peut être l’avez-vous déjà lu ?

Si vous voulez en savoir plus : http://www.comment-se-proteger.com